samedi 9 février 2013

avec le recul...

(Pépère grifton  de seconde latte)

6 commentaires:

Hervé Suchet a dit…

Lorsque j'étais "sous les drapeaux" l'expression favorite, multi-quotidienne de notre adjudant instructeur était : " Mes couilles, comme on dit". Avec le recul, ici également, il m'arrive de penser que le service obligatoire n'était pas une mauvaise chose pour une expérience, une immersion assez complète et bienfaitrice de la mixité sociale.
Quoique, il y aurait tout un chapitre à rédiger la-dessus. " Avec les officiers, il faut du talc" disait encore celui précédemment cité.
H./S.

Hervé Suchet a dit…

Tous comptes faits, il a mieux valu qu'il se trouva derrière que devant. Qu'il repose en paix. Reconnaissance.
H./S.

le bourdon masqué a dit…

Ah! Du talc au talc,prompt,vif ou mort de rire.
Rassurez-moi Hervé point de contentieux entre vous et lui? Aucune idées saugrenues de le punaiser entre les omoplates.

Hervé Suchet a dit…

Non, non, RESPECT.
H./S.

manouche a dit…

E.O. éclat d'obus, pauvre Paul...

le bourdon masqué a dit…

Manouche,il a guérit maintenant.
Bzzz...