mardi 11 octobre 2011

Homo homini lupus est

 
Posted by Picasa

Hier après-midi pendant la séance de prise d'empreintes auriculaires je taquinais mon chef (le bras droit du mérou) en le prenant en photo.
Limité dans son expression verbale afin de ne pas déformer le résultat de cet "oeuvre" il agitait le sien, de bras droit, pour manifester sa réprobation. A ce moment je songeais aux bonnes nouvelles que ma fille me communiquait par mail, j'étais d'humeur légère l'heure avançait et dans mon esprit le travail du lendemain prenait petit à petit forme dans son organisation et sa réalisation.
Retour dépôt de Jean et Ramzy à la Porte d'Orléans je file sur celle de Gentilly pour y déposer Jana qui ressemble étonnamment à une présentatrice de TV, Alessandra Sublet,bref. Un soirée ordinaire à la fin de laquelle je m'étais promis d'envoyer un petit mail pour un anniversaire.
Au début, lue et relue la réponse dont l'arrivée se traduisait par ce petit tintement sur mon téléphone sagement blotti sur l'oreiller voisin, agressée la destinatrice de ce courrier. Éveillé pourtant et cette question pourquoi?

Oh! les agresseurs courageux ont partagé un butin constitué probablement du contenu type d'un sac de femme,une haine déchaîné sur une personne douce calme et sensible. J'utiliserais bien un qualificatif pour ce genre d'individus mais je ne préfère pas additionner ma rancoeur à leur violence.
Ce matin j'entends un "tu fais la g....e ce matin" je ne réponds pas à la machine je sirote un café et mordille le gobelet. Le message circule "foutez lui la paix".

En elle son amour des êtres, de leurs interrogations et réalisations étouffera digérera ce moment de la triste méchanceté humaine.

Je le souhaite vraiment.

6 commentaires:

***Isabelle*** a dit…

oui c'est terrible Bourdon..on est à l'abri de rien...et de croire que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil...c'est une bien triste utopie...
bizzzz for you

Dominique Seidler a dit…

Dans le cadre de la violence "presque ordinaire" envers les femmes ... Rien ne surprend plus, hélas !

Anonyme a dit…

Si c'est toujours surprenant et terriblement blessant d'être obligée de se débattre en essayant quand même de controler la situation pour trois... juste ce qu'il faut de lacher prise pour que la situation ne tourne pas au drame pour des gamins de 16 ans... je crois que c'est à cela que j'ai pensé en abandonnant toute volonté de résister... c'est le coté générationnel et non le coté femme ... et deplus ces gamins avaient des ordres auxquels ils devaient manifestement obéir... je pense qu'il ya des adultes qui se servent de gamins pour faire des sales coups...laurence

Marité a dit…

Je n'avais pas tout bien saisi... seul le blues qui en découlait. Merci Laurence pour ces précisions. La méchanceté n'a plus de limites... Nous sommes tous, un jour ou l'autre, confrontés à ce genre d'agression. Une société qui tend de plus en plus à être un vaste champ des possibles... et presque un champ de non-droit !!!
BIZZZZZZZZZZ

le bourdon masqué a dit…

Ma lecture n'est pas aisé et je jette sans structurer comme je le ressent. Quand je me relis c'est catastrophique.
Bzzz...

Barbara a dit…

ben comme Marité
mais comme j'étais pas trop ...
bref
lors de ma première lecture je repassais
et désormais détaillé
donc merci
( enfin merci pour les précisions pour le reste je rejoins les conclusions de Laurence
certes dommage (s..) mais sages