mardi 9 octobre 2012

Jacques BREL mon enfance + hé! m'man

5 commentaires:

'Tsuki a dit…

Qu'est-ce que ma mère a pu nous gonfler avec Brel... Brel et Brassens. Brassens encore j'aima bien ses paroles m'ont toujours beaucoup plus et c'est en parti grâce à lui que je me suis autant interessée à la langue française, mais Brel, c'était tellement larmoyant... Le jour de sa mort, ça a été terrible, elle nous l'a passé en boucle toute la journée, à fond les manettes, en pleurant toutes les larmes de son corps...

Depuis Brel, j'ai un peu de mal. Non pas que ce ne soit pas un immense artiste. C'est juste attaché à des souvenirs pénibles dans mon enfance déjà passablement mélancolique.

le bourdon masqué a dit…

tout se savoure mais sans excès et Brassens ne l'appelait-il pas "l'abbé Brel".

Barbara a dit…

je visionnerai la vidéo à t^te reposée
merci déjà

solveig a dit…

D'accord avec Tsuki ...
Le comble étant atteint dans "ne me quitte pas" que je déteste !
Pas pu regarder la vidéo pour l'instant.

le bourdon masqué a dit…

sur les différents échelons de la sensibilité il y a des moments distincts de la vie pour se positionner.
Je voudrais être joyeux.
Bzzz...