dimanche 24 octobre 2010

Vive la vie.


Marie Mandy : Mes deux seins, histoire d'une guérison
envoyé par asblCinergie. - Court métrage, documentaire et bande annonce.
Document vu ce matin sur France 2. Le sein c'est la vie. Il est notre raison d'être ce que nous sommes. Des premiers mois de notre existence il est nourricier, il est réconfort. Il peut être la mort.
Il y a peu de temps on me demandait ce qui me poussait vers des femmes ayant vécu souffrances morales, je n'ai toujours pas de réponse et peut-être jamais en mesure d'en donner une.

6 commentaires:

Artemisia a dit…

Oups,cela fait toujours peur ...! Etonnament certaines de ses questions notamment sur "l'attaque de son propre corps" je me les suis posées face à ma sclérose en plaque puisque c'est une maladie autoimmune.On se dit pourquoi moi en effet. On a l'impression de ne pas s'être aimé assez pour "se faire ça" ! en fait cela doit être plus compliqué. En tous cas, je participe tous les deux ans à la campagne de prévetion en faisant faire une mammographie ... Comme dit mon médecin : être déjà malade n'empêche pas d'avoir un cancer, c'est cumulatif la maladie ! Il est bien mignon !!! Je l'adore ! lol

helenablue a dit…

Merci beaucoup Bourdon masqué pour cette note...
Je trouve pour ma part la démarche de cette cinéaste poignante et courageuse et encourageante aussi.
J'ai , il y a peu comme tu le sais sans doute si tu suis mon blog passé une mammographie, c'est assez terrifiant , finalement! Une petite chose a été trouvée et je dois renouveler l'opération dans trois mois. Evidemment on pense au pire, evidemment on doit apprendre aussi à vivre avec ça. Plus jeune, à la trentaine j'ai eu un cancer déjà du col de l'utérus qui a provoqué une hystérectomie , ça été un choc, j'ai dû accepter l'idée de ne plus jamais pouvoir mettre d'enfant au monde et puis aussi celle d'être amputé en quelque sorte!
je rencontre énormément de femmes dans mon métier qui ont vécu ou vivent un cancer du sein, et je trouve vraiment bien qu'il existe des témoignages de la nature de ce qu'à fait cette femme ainsi que son idée de faire parler d'autres femmes et des hommes aussi...
C'est bien et important de dire les choses , je trouve, telles qu'elles sont.

Quant à savoir, pourquoi tu es attiré par des femmes qui ont une souffrance, si pour ma part il en est de -même que ce soit hommes ou femmes d'ailleurs, je n'ai que l'embryon d'une réponse, d'abord parce que sans doute cela fait écho en nous, et puis parce que la souffrance rapproche les individus de leur humanité, je crois.

Merci encore et beau Dimanche à toi.
Blue

solveig a dit…

@ Bourdon ...merci d'aborder ce sujet.

@ Artémisia, c'est la première fois que du parles de SP et je te souhaite de vivre au mieux avec cette maladie, en espérant que la science progresse dans ce domaine ... bisous.

@ Helenablue, j'étais allée lire ton post sur la mammographie et t'avais laissé un message ... ça sent tellement le vécu !

Pardon, cher Bourdon, de me servir de ton blog comme d'un bureau de postes, c'est dans l'émotion du moment ! ... moi aussi, je ne peux pas voir quelqu'un en souffrance sans en être bouleversée ...

Bises à tous.

Alice

Artemisia a dit…

@ Solveig, merci. Pas encore de problèmes très graves sauf traitement assez hard. Mais je suis une battante et je ne me laisserais pas faire. Comme dit Dominique Farrugia (qui a la SEP) : "je considére ma maladie comme une ennemie car si je la considérais comme une amie je me laisserais aller". Comme quoi il ne dit pas toujours des conneries et parfois autres choses que des louanges à propos du Président !Mon cher Bourdon, c'est vrai on squatte ! Bises

laurence a dit…

lutter ne jamais s'en remettre à qui que ce soit pas même aux discours des médecins...

le bourdon masqué a dit…

Ne pas cacher la maladie,les séquelles et ceux qui en souffre. Ce documentaire à ce mérite.Je suis agréablement surpris par cette liberté que les belges ont d'aborder des thèmes qui ici dérangent ou sont traités à 1/2 mot,presque du bout des lèvres.
Un regret c'est l'horaire de diffusion. J'oubliais nous sommes en France.
Je vous embrasse toutes.
jean-marc.